info@acgl.fr

04 72 37 51 32

Top

Une préparation bien orchestrée !

ACGLActualités Une préparation bien orchestrée !

Une préparation bien orchestrée !

Le changement d’avionique constitue une étape majeure dans la vie d’un avion mais aussi dans un club lorsqu’il s’agit pour la première fois de mettre en œuvre un glas cockpit.

 

Cette évolution a longtemps été évoquée au sein de l’ACGL et suscitait de riches débats au sein du conseil d’administration les pros et antis disposant tous d’arguments aussi valables les uns que les autres.

 

 

Finalement les évolutions techniques annoncées, avec la disparition à terme des ILS et en tout premier lieu celle de Bron, et la volonté de conserver un avion IFR ont incité à franchir le pas. Il a également été décidé que tous les pilotes du club, quelle que soit leur expérience devraient suivre une formation avant d’être autorisés à voler en solo avec l’avion qui serait équipé de glass cockpit.

Une fois l’équipement choisi, il fallait préparer la formation. Cette tâche a naturellement été confiée à notre chef pilote.

Il s’est entouré d’une équipe comprenant deux autres instructeurs disponibles et férus d’instruments nouvelle génération ainsi que d’un pilote maîtrisant tous les aspects des techniques de communication.

 

 

Le cycle de formation a été organisé en trois étapes précédées d’une communication à l’ensemble du club :

Présentation en salle

Formation au sol dans la cabine

Formation en vol.

 

 

Plusieurs présentations en salle ont été organisées. Le but était de présenter cette nouvelle avionique pour rassurer les pilotes réticents face à cette petite révolution au sein du club. Deux diaporamas ont été créés à partir desquels un duo de formateurs a présenté les écrans et les différentes fonctionnalités du G 500 et du GTN 650.

 

Ils ont répondu aux nombreuses questions. Ces différentes séances d’environ 1h30 ont permis d’accueillir 32 pilotes de manière conviviale. Le message délivré a été clair, ces instruments sont très faciles d’emploi, très intuitifs et apportent un vrai plus pour la navigation.En fin de séance, les plus dubitatifs ressortaient convaincus et repartaient avec les adresses internet permettant de s’entrainer sur des simulateurs. Une fois notre FX revenu sur son terrain d’attache, les deuxièmes et troisièmes phases ont pu débuter.

 

Seuls ou à deux ou trois les pilotes ont pris rendez-vous avec les instructeurs pour la formation au sol suivie dans la foulée du vol d’adaptation.

Il s’est agit d’accompagner les « élèves » dans l’appropriation de ces équipements.

 

La simplicité d’emploi a été confirmée très rapidement puisqu’en une vingtaine de minutes, à chaque fois, chacun maîtrisait les fonctions de base du G 500 et du GTN 650.

 

 

Entrée des données barométriques, saisie du plan de vol, changements de fréquence, affichage des différents types d’aide à la navigation, couplage avec le pilote automatique et bien d’autres fonctionnalités ont été passées en revue à bord.

 

 

 

Le vol de confirmation prenait dès lors l’aspect d’une formalité, en prenant cependant les précautions d’usages avec un écran tactile en cas de turbulences.

 

 

 

 

Au retour de vol, les pilotes étaient unanimement satisfaits de cette évolution et de la manière dont l’équipe formation créée à cette occasion avait piloté ce changement.

 

 

 

Philippe GUET – #fc7- mai 2017

 

JM
No Comments

Leave a Comment